Prêts à perdre des milliers d'Euros par avis négatif ?

5 février 2015. Salon Voyage en multimédia à Saint-Raphaël. Rodolphe Roux, ancien directeur marketing du groupe Pierre et Vacances déclare : « Un avis négatif sur TripAdvisor, c’est 10 000 euros de perte de chiffres d’affaires […] ». Au delà de la déclaration choc, savez-vous ce que vous perdez à chaque avis négatif ? A vos calculettes. Alors bien sûr c’est toujours le même vieux refrain : si vous ne vous occupez pas de donner de la voix sur le web à propos de votre produit hôtelier ou touristique, d’autres s’en chargeront à votre place ! Et naturellement, ce piège mondial que tendent toutes les multinationales de l’Internet aux acteurs de l’hôtellerie est en train de se refermer. Sentez-vous les mâchoires de la finance internationale telles celles des Booking, Expedia, Tripadvisor, Google et autre Amazon se rabattre sur les professionnels indépendants de l’hôtellerie ? De fait, l’heure est critique : même si certains sont encore en train de poursuivre leur train-train ordinaire d’e-reputation – une gestion « à la papa » de leur site Internet, un quiétisme voire un silence de bon aloi sur réseaux sociaux, un déni des conséquences de leur non-implication webmarketing… -, de fait, pour tous, au niveau mondial, ils ont déjà perdu. Perdus les milliers d’Euros à cause d’avis négatifs sur Tripadvisor, perdus les dizaines de milliers d’Euros ponctionnés sans remords par les dracu-OTA’s…Plus grave encore : ils ont perdu leur indépendance et bientôt leur position-clé de producteur de richesse et d’emplois induits au sein de l’industrie touristique mondiale. Les mâchoires de la finance. Mais l’heure n’est déjà plus aux lamentations quand on sait que déjà en 2012, 8 consommateurs d’hôtellerie sur 10 utilisent Internet pour choisir son hôtel, quand 73 % des consommateurs préparant leur voyage en ligne réservent également sur Internet, que 72 % lisent les avis des autres voyageurs en ligne et que 64 % prennent en compte ces avis pour faire leurs choix, que 60 % des avis laissés ensuite sont positifs et que seuls 12 % sont négatifs – Chiffres Raffour 2012. Altelis en lanceur d’alerte. En vigie sur le problème, l’équipe d’Altelis écoute les plaintes et les rancœurs évidentes des acteurs de l’hôtellerie indépendantes déstabilisés par le tsunami Internet 2.0. Pour l’équipe d’Altelis, l’heure n’est déjà plus aux plaintes acrimonieuses contre un système mondialisé autour d’acteurs transnationaux échappant aux règles et aux lois nationales, mais bien à la contre offensive efficace et sans concession. En reprenant le contrôle de leur communication, de leur visibilité marketing et de leur référencement, les hôteliers indépendants desserrent l’étau de la finance mondialisée autour de leur profession. Un point sur TripAdvisor, ce sont des milliers d’Euros de CA à gagner. Ainsi même un avis négatif sur Tripadvisor peut devenir un formidable levier pour répondre point par point aux critiques justifiées ou non, pour valoriser le positif, faire de vos clients satisfaits vos ambassadeurs, pour déminer les conflits et donner confiance, pour booster votre référencement naturel, vos réservations, votre fidélisation comme votre chiffre d’affaires ! En effet, d’après les rapports chiffrés sur la question : un établissement qui gagne un point dans sa notation sur TripAdvisor augmente de 11,2% son chiffre d’affaires ! Et vous ? Quel est votre avis sur ces opportunités possibles ? Vous aussi, avec l’aide d’Altelis, augmentez vos ventes directes et desserrez l’étau de la menace de l’Internet mondialisée avec des techniques de webmarketing efficaces et orientées ROI. T. 01 85 09 74 06 – contact@altelis.com
Voir la Carte Haut
 Previous  All works Next