Contacts
Un appel ? +33 1 85 09 74 06
M

Le groupe Accor se diversifie hors de l’hôtellerie

Certes, l’hôtellerie a été sévèrement touchée par la crise sanitaire, mais le groupe Accor compte bien tirer profit de la pandémie. Comment ? En diversifiant son offre.

En effet, le premier opérateur hôtelier mondial a annoncé son intention de sponsoriser un corporate Special Purpose Acquisition Company (SPAC), Accor Acquisition Company (AAC), coté sur Euronext Paris. Le but de l’opération ? Lever 300 millions d’euros pour réaliser une acquisition dans des métiers connexes. Parmi eux, la restauration, le flex office, le bien-être, le divertissement, l’événementiel ou les technologies liées à l’hôtellerie. 

groupe Accor - chambre hôtel

Le groupe Accor se justifie

Cependant, le groupe Accor  a assuré que son “investissement initial dans cette nouvelle entité sera non significatif”. Par ailleurs, Il a ajouté qu’il “continuera à se consacrer entièrement à la mise en œuvre de son plan d’économies Reset, à l’anticipation du rebond du tourisme et au développement rentable de ses activités ‘asset light’ de gestion hôtelière en management et en franchise.”

Le groupe hôtelier est leader mondial sur son marché. Effectivement, il possède plusieurs entités  à travers le monde, dont la marque Ibis, Mama Shelter et Orient Express. De quoi peser des milliards d’euros sur son secteur et s’assurer un chiffre d’affaires défiant toute concurrence. 

Le SPAC, c’est quoi ? 

Le SPAC est à l’heure actuelle le meilleur moyen de lever des fonds rapidement. Preuve que les temps ont changé pour le groupe Accor. Son directeur général, Sébastien Bazin, compte bien garder sa trésorerie pour l’hôtellerie mise à mal par le Covid-19. 

Une bonne façon d’élargir son offre en limitant les risques.