Contacts
Un appel ? +33 1 85 09 74 06
M

Booking menacé par la justice en Allemagne ?

La justice a tranché. En Allemagne, les hôtels peuvent désormais pratiquer, sur leur site internet, des tarifs plus bas que ceux proposés par Booking. Selon la Cour suprême allemande, le modèle de la plateforme est “incompatible avec la législation sur les monopoles”. Booking est-il menacé ?

Booking, en s’est dit “déçu” par ce jugement qui “accroît la fragmentation juridique en Europe”. La fédération allemande des hôteliers salue, elle, une décision qui “apporte enfin une sécurité juridique aux acteurs du marché en Allemagne et permet une concurrence plus équitable”.

Booking menacé - justice

L’Allemagne contre Booking : une vieille histoire 

Ce verdict clôt une affaire entamée en 2015. A l’époque, Booking, né aux Pays-Bas en 1996 mais désormais groupe américain, avait été débouté par l’office allemand anti-cartel avant que le jugement ne soit invalidé en appel en 2019. 

Les hôteliers pouvaient certes proposer des tarifs plus bas, mais uniquement à la réception et par téléphone. Pas facile alors d’empêcher les potentiels vacanciers de réserver leurs voyages en ligne. Et ce même en proposant des frais de réservation moindres, l’annulation gratuite et un service clients optimal. 

Booking menacé en France ? 

Cette décision verra-t-elle Booking menacé à l’heure où il est le géant de la réservation d’hôtel en ligne (hôtels, chambres d’hôtes…) en proposant des locations de vacances dans le monde entier au meilleur prix ? La colère des hôteliers français gronde aussi face au leader mondial de la réservation, qui prend 17 % de commission “officielle” en moyenne (moins depuis le Covid). 

Fragilisée par la crise sanitaire, la profession tente de se faire entendre. Mais la plateforme représente 30 % du taux d’occupation (80 % pour les plus dépendants). Un combat perdu d’avance ?