L'économie du "partage" pas si partageuse ? Uber condamné par les siens !

Voilà qui pourrait changer la donne : la Commission Californienne du Travail vient de décider que les chauffeurs de chez Uber sont des employés et non des travailleurs indépendants… Uber aurait clairement violé le Fair Labor Standards Act. La nature et le degré de contrôle exercé par le « client » sur le « fournisseur » est un des critères à regarder de près : -qui fixe les montants de rémunération et les heures de travail ? – qui détermine la façon dont le travail est effectué ? – le fournisseur  est-il  libre de travailler pour les autres et d’embaucher des aides ? Un entrepreneur indépendant fonctionne généralement libre de tout contrôle par l’employeur (ou toute autre personne, y compris les clients de l’employeur). Or Uber contrôle ses prix, ses méthodes, fournit ses outils à ses chauffeurs. Un autre critère est le pourcentage de facturation que le client représente dans la facturation totale du fournisseur. Plus, on se rapproche des 100% et plus problématique cela devient. Bien souvent, Uber est le principal voire le client exclusif des chauffeur… Cette condamnation pourrait être loudre de conséquences pour tout le modèle de l’économie du partage et notamment l’autre grand qui nous intéresse de près dans l’hôtellerie AirBnB… A suivre…        
Voir la Carte Haut
 Previous  All works Next