Contacts
Un appel ? +33 1 85 09 74 06
M

Hôtels indépendants parisiens : 70% fermés en août ?

Les vacances d’été ont bel et bien commencé, mais le secteur de l’hôtellerie risque de vivre une nouvelle saison compliquée. En particulier les hôtels indépendants parisiens qui souffrent sévèrement du manque de touristes étrangers du fait des restrictions sanitaires dues au Covid-19. 

Les hôtels indépendants parisiens inquiets pour la saison 2021

“Aujourd’hui, 40% des hôtels parisiens sont fermés au mois de juillet. Dans les 15 jours, on estime que 70% des hôtels indépendants parisiens vont refermer, faute de réservation », a déclaré Pascal Mousset, président du Groupement national des indépendants hôtellerie et restauration (GNI) Île-de-France.

 

Comment expliquer de tels chiffres ? Tout d’abord, face à la propagation du variant Delta, les déplacements depuis les pays non-européens sont encore largement restreints. Par ailleurs, les aides de l’Etat ne sont pas adaptées au secteur de l’hôtellerie. Ainsi, des hôtels quatre étoiles aux petits hôtels indépendants, ils ont tous vu leur chiffre d’affaire chuter.

hôtels indépendants parisiens - vue chambre

Sébastien Bazin remet en question les aides de l’Etat 

 

Un constat confirmé par Sébastien Bazin, PDG du groupe Accor, qui a récemment donné une interview aux Echos. “En France, les aides publiques ont permis d’éviter une catastrophe mais les cafés, hôtels, restaurants ont accumulé des dettes qu’il faudra bien rembourser. Mais aucun d’entre eux n’en a les moyens à court ou moyen terme.” 

 

En effet, 25% des adhérents du GNI auraient déjà consommé leur prêt garanti par l’État. Ainsi, la menace d’une cessation de paiement à l’automne se fait de plus en plus lourde.  Si la reprise est là, elle est donc loin d’être globale. 

 

Seule lueur d’espoir : le lancement de salons internationaux à Paris, au mois de septembre, qui devraient permettre aux hôtels indépendants parisiens, ainsi qu’aux chaînes hôtelières, de rouvrir leurs portes fin août.