Contacts
Un appel ? +33 1 85 09 74 06
M

Fonds de solidarité : la fin des aides pour l’hôtellerie ?

A l’issue d’une réunion, ce lundi matin, entre Bercy et les représentants du commerce, du tourisme et de l’événementiel, Bruno Le Maire a annoncé que le fonds de solidarité sera finalement supprimé le 30 septembre, sauf pour l’Outre-Mer.

 

Malgré le Covid-19, les défaillances d’entreprise ont atteint un niveau historiquement bas : 28 000 sur un an selon la Banque de France, contre 39 000 en 2019. Une situation trop belle pour durer. Comme l’avait annoncé Bruno Le Maire, ministre de l’économie, la semaine dernière : la fin du “quoi qu’il en coûte” à sonné ! 

 

Mais pas tout de suite… Le fonds de solidarité, mis en place au début de la crise sanitaire en mars 2020, se poursuit jusqu’au 30 septembre. De quoi satisfaire les organisations patronales qui réclamaient le prolongement « du dispositif d’accompagnement », du « fonds de solidarité » et « des solutions (…) pour repousser le remboursement des Prêts garantis par l’Etat ».  

fonds de solidarité - argent

Exit le fonds de solidarité ! Place au sur mesure

 

Après un fonds de solidarité qui a coûté 35 milliards d’euros, place désormais au sur mesure. Le ministère de l’économie propose un dispositif permettant l’indemnisation de 70 à 90 % des coûts fixes non couverts par les recettes, dans les secteurs dont l’activité reste pénalisée par les restrictions sanitaires. A condition de réaliser un minimum de 15% de chiffre d’affaires pour éviter les “effets d’aubaine”. 

 

L’hôtellerie est particulièrement concernée par ces mesures de soutien. Contrairement à d’autres secteurs, elle n’a pas retrouvé son niveau d’avant la crise du Covid. La faute à une saison estivale contrastée (moins 20% par rapport à l’été 2019), marquée par l’absence de touristes étrangers et l’entrée en vigueur du pass sanitaire obligatoire le 9 août. 

fonds de solidarité - pass sanitaire

La mise en place du nouveau dispositif, étendu désormais à toutes les entreprises, alors qu’il était limité à celles dotées d’un chiffre d’affaires de plus d’un million d’euros),  « prendra quelques semaines » et une clause de revoyure est prévue début novembre.