Contacts
Un appel ? +33 1 85 09 74 06
M

Etapes du déconfinement : le calendrier dévoilé

Emmanuel Macron devrait s’exprimer vendredi 30 mai, dans la presse régionale, pour donner plus de détails sur l’allègement des restrictions et les différentes étapes du déconfinement.

Une chose est sûre pour l’instant : « Pour le couvre-feu, il faudra tenir encore au moins jusqu’à la mi-mai”, a déclaré le Président. Une date qui coïncide avec la réouverture des terrasses des bars, cafés et restaurants. 

Des étapes du déconfinement s’étalant sur plusieurs semaines

C’est en tout cas ce qu’avait annoncé le chef de l’Etat. Au final, le calendrier du déconfinement a quelque peu évolué. La première étape a commencé le lundi 3 mai avec la fin des limitations de déplacements dans un périmètre de 10 km pour tout déplacement en journée. 

Dans un deuxième temps, dès le 19 mai, aura lieu la réouverture des commerces dits non essentiels, mais aussi des terrasses des bars et restaurants, des musées monuments et cinémas, en demi jauge. Sans oublier le décalage du couvre-feu à 21 heures.

A partir du 9 juin, les établissements sportifs et salles de sport rouvriront au public et le couvre feu passera à 23 heures. A noter aussi un assouplissement du télétravail. 

Enfin, la situation sanitaire le permet, la fin du mois de juin signera la fin du couvre feu. 

étapes du déconfinement - musée

Des terrasses éphémères taxées ?

Si ces échéances avaient redonné de l’espoir aux professionnels du secteur, ils ont pris une douche froide en apprenant que la ville de Paris envisageait la fin de la gratuité des extensions de terrasses éphémères qui avaient été permises à la fin du premier confinement.

« Nous avons fait un gros effort depuis le début de la crise et les restaurateurs nous ont remerciés pour cette aide qui a permis de les sauver. Mais à partir de juillet, les terrasses et les extensions éphémères seront payantes et les tarifs seront harmonisés », a affirmé Olivia Polski, adjointe chargée du commerce à la mairie de Paris

De son côté, Franck Delvau, président de l’Umih IDF, réclame le prolongement de la gratuité jusqu’à la fin de l’année pour relancer le secteur lourdement impacté par la crise sanitaire. La bataille ne fait que commencer…

étapes du déconfinement - terrasses

Etapes du déconfinement : quand la mairie de Paris rétropédale

La mairie de Paris a finalement annoncé que les terrasses éphémères seraient gratuites jusqu’à la fin de l’été. “Si les bars et restaurants peuvent ouvrir mi-mai comme annoncé, nous ne leur ­imposerons pas de droits en terrasse tout de suite. Nous les exonérerons jusqu’à la fin de l’été. Mais à terme, la Ville doit aussi pouvoir retrouver un niveau de recettes qui lui permette de faire vivre le service public”, dixit Anne Hidalgo dans le JDD, qui a repris les rênes de sa communication.

La mairie de Paris disposant d’un budget de 9 milliards d’euros, il était malvenu de taxer les professionnels du secteur (à hauteur de 425 euros par an). La plupart se demandent encore comment ils vont rouvrir, avec quelle trésorerie, quels salariés, quels clients ?

Tout cela n’était-il pas une belle opération de communication ? Le principal est qu’on fiche la paix à une profession malmenée par la Covid.