7 conseils pour doper votre référencement naturel e-tourisme !

Vous êtes propriétaire, gérant, revenue manager ou responsable du marketing d’un hôtel ou d’un groupe d’hôtels. Vous vous en doutez bien : avoir un site Internet ne suffit pas pour booster vos ventes en direct. Et parce que votre obsession légitime est de favoriser la conversion et la réservation en direct, Altelis vous donne 7 conseils de base. Sans doute, vous battez-vous déjà en interne pour que se développent les outils et technologies les plus récents du webmarketing afin de apparaître en première page de Google, développer au maximum la vente directe en multicanal 360 ° et en cross-selling. Pour ce faire, nos équipes vous conseillent en SEO, autrement dit en techniques d’optimisation du référencement naturel mais également en SEM, autrement dit en e-publicités sur les moteurs de recherche comme en e-mail marketing ou grothhacking – techniques de développements marketing digitaux. Ainsi, n’oubliez-pas de  : 1. Faire des campagnes d’e-publicités sur les moteurs de recherche comme Google Adwords. Les campagnes de liens sponsorisés peuvent représenter un budget qui n’est pas neutre pour un hôtelier. Cependant elles sont un moyen rapide et fiable pour attirer du trafic, développer la visibilité Web et surtout améliorer sensiblement votre taux de conversion et donc, au final, vos ventes en direct. En ces périodes de crise, apparaître dans les premiers liens (sponsorisés) d’une page de résultats Google n’est pas inutile… 2. Travailler le dopage du référencement naturel est un très bon levier pour votre visibilité. Plusieurs moyens, outils et techniques sont à votre portée. En premier lieu,sur votre site Internet, après un audit préalable, un certain nombre de mesures techniques et qualitatives peuvent être retenues pour améliorer sensiblement votre positionnement sur Google et consorts. Le travail technique SEO (optimisation des balises, des backlincks, des méta-données, réduction des temps chargement etc.) se combine avec un travail professionnel sur l’organisation hiérarchique et le fond même du contenu (stratégie sémantique, maillage de mots-clés, etc.). Puis, dans un deuxième temps, concernant votre référencement naturel hors-site, un certain nombre de mesures sur le long terme peuvent être prises comme un travail constant de community management, de netlinking (réseautage de liens favorisant la visibilité) et de contenus rédactionnels longs sur différents blogs et réseaux sociaux. 3. Booster votre inbound marketing, votre e-reputation et votre fidélisation. En association avec votre revenue management et votre yield management, vous pouvez développer votre « inbound webmarketing », c’est à dire le webmarketing centré sur l’expérience utilisateur et les besoins clients. Plusieurs outils sont ainsi disponibles pour que les clients et prospects répondent à vos offres, promotions et suggestions commerciales : Le community management soit votre présence sur les réseaux sociaux comme Facebook, Twitter, Foursquare, Pinterest, Linkedin etc. La modération et la gestion de crise avec les réponses aux commentaires clients sur Tripadvisor, Vinivi, Booking etc. Dernier outil très pratique pour soigner votre relation client : l’emailing bien sûr avec des campagnes ciblées régulières et exceptionnelles pour des prospects ou des clients fidèles.. 4. Penser systématiquement conversion et « call to action », votre ROI vous dira merci ^^. Toutes vos actions doivent être basées sur votre objectif. Quel est votre objectif premier : développer les ventes en direct. Objectif second : le dopage référencement. Pour développer le premier, développer le second est nécessaire tout en demeurant concentré sur votre obsession : le fameux « entonnoir de conversion » à adopter dès qu’un internaute est en haut. Si un prospect fait une première visite de votre site web, il doit avoir plusieurs sollicitations pour convertir le plus facilement possible son surf en réservation. Ainsi tout doit être prétexte à la réservation. Tout contenu doit être une incitation à passer à l’action (la réservation), un « Call to action » . Une publi-information ? Un call to action. Une offre promotionnelle ? Un « call to action ». Une visite sur les réseaux sociaux ou une réception d’email ? Un call to action ! 5. Penser systématiquement mobile. Au niveau mondial, 7 personnes sur 10 possèdent un téléphone portable et avec la croissance exponentielle des usages des smart-phones et autres tablettes, les mobinautes sont devenus la majorité parmi les internautes. Pour ne perdre aucune visite web, il vous faut adopter des bonnes pratiques « mobile friendly ». Si vous ne savez pas si votre site actuel l’est, tapez ici l’adresse url de votre site : https://www.google.com/webmasters/tools/mobile-friendly/?hl=fr et Google vous répondra. Aujourd’hui, la norme technologique impose le responsive design pour tous les nouveaux sites Internet. Ainsi les mobinautes ne subissent plus déformations d’écrans et pertes d’informations. Les sites en responsive (ou adaptatifs) sont valorisés dans le positionnement en référencement naturel. Mais attention, un site construit pour les usages nomades ne peut pas se satisfaire des mêmes contenus qu’un site construit il y encore deux ou trois ans. 6. Utiliser et optimiser votre webmarketing avec de la « smart data ». En contrepartie de votre engagement dans la révolution digitale, vous êtes à même de recevoir des données marketing de la plus haute valeur ajoutée. Récolter des mails, des adresses ou des numéros de téléphone ou encore des âges et des sexes devient très facile avec les bonnes pratiques webmarketing que vous avez engagées. A la faveur d’un emailing, d’une publicité adwords, d’un concours sur les réseaux sociaux, vous êtes à même de récupérer cette fameuse « data » mais gare ! Qu’allez-vous en faire ? Là encore il faut penser « call to action » et conversion. Toute action engagée à un moment ou à un autre dans l’entonnoir de conversion doit pouvoir potentiellement porter ses fruits. Une utilisation intelligente des collectes des données mais également des analyses pertinentes des trafics, taux d’ouverture et de conversion permet une valorisation stratégique des données et une optimisation permanente des actions à mener. 7. Objectifs et relations webmarketing/irl. Derniers conseils et pas des moindres : ne lâchez jamais vos objectifs premiers et réévaluez-les constamment à la lumière non seulement de vos données webmarketing mais également en vous appuyant sur votre analyse « irl » (« in the real life »). Le webmarketing poursuit des buts définis et n’est pas un but en soi. Raccrochez constamment vos analyses et actions à ce qui se passe «  en vrai », dans vos hôtels, dans vos budgets, vos comptes et vos taux de remplissage. En webmarketing, il est d’usage courant de demander l’impossible… tout en restant réaliste ! Dès aujourd’hui, faîtes-vous accompagner par des professionnels dans vos bonnes pratiques webmarketing orientées ROI. Contactez ALTELIS, agence web hôtelière full services T. 01 34 80 77 45 – contact@altelis.com
Voir la Carte Haut
 Previous  All works Next